sémiologues

La sémiotique

Envoyer Imprimer PDF
There are no translations available.

Définition

En français, le terme sémiologie est souvent utilisé, avec la même signification. (voir l'article sémiologie). À tort puisque le principe sémiotique se différencie de la sémiologie à partir de Charles Sanders Peirce. En effet celui-ci élabore un principe sémiotique fonctionnant sur un système triadique, quand la sémiologie fonctionne, elle, selon un système binaire.

La sémiotique étudie le processus de signification c'est-à-dire la production, la codification et la communication de signes.

Charles Sanders Peirce et la sémiotique ou théorie du sens 

Toute pensée s'effectue à l'aide de signes. Un signe est une triade : un représentamen (signe matériel) dénote un objet (un objet de pensée) grâce à un interprétant (une représentation mentale de la relation entre le représentamen et l'objet). Le représentamen est premier (une pure possibilité de signifier), l'objet est second (ce qui existe et dont on parle), mais ce processus s'effectue en vertu d'un interprétant (un troisième qui dynamise la relation de signification). L'interprétant est aussi un signe susceptible d'être à nouveau interprété, ainsi indéfiniment. Je vous parle d'un chien. Le mot « chien » est le représentamen, l'objet est ce qui est désigné par ce mot, et le premier interprétant est la définition que nous partageons de ce mot: le concept de chien.

Lire la suite...
 

La sémiologie

Envoyer Imprimer PDF
There are no translations available.

La sémiologie est la science des signes.

Le terme sémiologie a été créé par Emile Littré et pour lui, il se rapportait à la médecine. Il a ensuite été repris et élargi par Ferdinand de Saussure, pour qui la sémiologie est « la science qui étudie la vie des signes au sein de la vie sociale ». Le terme sémiotique, inventé par Charles Sanders Peirce quelques années auparavant, recouvre la même idée et est utilisé le plus fréquemment en dehors de France.

Toute science étudiant des signes est une sémiologie. Le terme est donc utilisé dans plusieurs disciplines.

La sémiologie (du grec « séméion », le signe, et logos, "discours", "raison", "étude") apparaît être une discipline récente. En linguistique, la théorie générale des signes n'est pas nouvelle puisqu'on la rencontre chez des auteurs comme Court de Gébelin ou Joseph-Marie de Gérando.

Lire la suite...
 

Biographie

Envoyer Imprimer PDF
There are no translations available.

Algirdas Julien Greimas né en 1917 à Toula, en Russie et mort en 1992 à Paris, France est un linguiste et sémioticien d'origine lituanienne et d'expression française, fondateur de la sémiotique structurale d'inspiration saussuro-hjelmslévienne et animateur du « Groupe de recherche sémio-linguistique » (EHESS/CNRS) et de l'École sémiotique de Paris. Ses principaux ouvrages sont Sémantique structurale (1966), Du sens (1970) et Du sens II (1983).

Greimas naît le 9 mars 1917 à Tula en Russie de parents lituaniens. Ses études le mènent jusqu'au baccalauréat en 1934. Il étudie alors le droit à Kaunas (Lituanie).

Lire la suite...
 

Algirdas Sabaliauskas’ article

Envoyer Imprimer PDF
There are no translations available.

We find the following very interesting article regarding Vladimir Toporov on the web site of the University of Washington, Seattle, USA (source: http://depts.washington.edu/aabs/news/2006/05/remembering_vladimir_toporov.html)

A slightly revised English translation of Algirdas Sabaliauskas’ article Keletas smulkmenu Vladimiro Toporovo portretui which appeared in 'Siaures Atenai,' May 8, 2006, No. 14 (792).

At the end of 2005 on the 5th of December after sixteen days of suffering (a second heart attack, pneumonia) the 78-year old Vladimir Toporov departed from us. Russian science lost one of its most distinguished personalities. This loss was also terribly painful not only for Lithuanian and Latvian philology, which the deceased had enriched with splendid researches, not only for those who love the culture in general, but also for those who are concerned with the future of these peoples.
Lire la suite...
 

Biographie

Envoyer Imprimer PDF
There are no translations available.

Fils d'émigrés russes installés en France après la révolution de 1917, Sacha Bourmeyster est né le 6 mars 1930 dans la banlieue de Lyon. Hésitant entre une carrière universitaire et la réalisation de bandes dessinées, il est subjugué par les ambitions picturales de celui qui va devenir pour toujour son ami, Georges Yatridès.

Enseignant de Russe dans le secondaire, puis assistant en Littérature Comparée à l'Université de Lyon au temps de la révolution étudiante de 1968, il soutient en 1972 sa thèse de doctorat d'Etat sur "l'hégélianisme en Russie et la naissance de l'intelligentsia".

Lire la suite...
 
Plus d'articles...